Dossier de presse

Free China: le courage de croire

(Synopsis – documentaire de 61-minutes)

posterA4_FreeChina

« SUJET PUISSANT ET CAPTIVANT… »
New York Times

Le destin d’une femme qui vit à Pékin et d’un homme vivant à New York est étroitement lié par une conviction commune…

Le documentaire primé « Free China: le courage de croire » raconte l’histoire de Jennifer Zeng, une mère et ancien membre du Parti communiste Chinois (PCC), qui, avec plus de 70 millions de citoyens pratiquaient une croyance qui combinent les principes bouddhistes et taoïstes. Tout a basculé en 1999, lorsque le gouvernement chinois a décidé d’éradiquer cette pratique. La police de l’Internet a intercepté un courriel et Jennifer a été emprisonnée pour ses croyances. Tandis qu’elle était soumise à la torture physique et mentale, elle a dû choisir entre résister et continuer à vivre l’enfer des geôles chinoises ou se rétracter, de manière à rejoindre les siens, et raconter son histoire au monde entier. A l’autre bout du monde, le Dr Charles Lee, un homme d’affaires  sino-américain, voulait aider à arrêter la persécution de cette méthode en tentant de diffuser des informations non censurées à la télévision chinoise. Il a été arrêté et condamné à trois ans d’emprisonnement dans un camps de « rééducation par le travail » où il était forcé de fabriquer entre autres, des pantoufles Homer Simpson destinées au commerce internationale.

A mesure que les scandales politiques font surface, les tensions augmentent en Chine, avec plus de cent mille protestations  se produisant chaque année. Tandis que les prisonniers de conscience sont soumis aux travaux forcés et pire encore, aux prélèvements forcés d’organes, ce documentaire très actuel expose les graves problèmes tels que la persécution des pratiquants de Falun Gong et le commerce douteux avec l’Occident. Ce film montre  aussi comment la technologie de  l’Internet contribue à apporter un vent de liberté à plus de 1.3 milliards de Chinois et aux individus vivant sous des régimes répressifs comme lors du printemps arabe, en permettant la collaboration en ligne et la diffusion d’informations non censurées dans des sociétés fermées.

Plus de 400 séances privées à travers le monde, dont :

Le Parlement Européen à Bruxelles
London School of Economics
Google Headquarters
Parlement d’Israël
Le Congrès américain
American Philosophical Society

Projections en salles aux Etats-Unis:  Laemmle Music Hall, Beverly Hills, CA (du 31 mai au- 6 juin 2013), Quad Cinéma, New York, NY (du 7 au 29 juin 2013), et au cinéma Landmark dans 10 villes américaines simultanément le 25 juin 2013 (Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Denver, Philadelphie, San Francisco, Seattle, Washington DC et Saint-Louis)

Contact médiatique durant la sortie en salle à New York et Los Angeles en juin 2013.
www.MurphyPr.com  & www.MaryWald.com

CONTACTS:
Michael Perlman (Réalisateur / Scénariste / producteur): mperlman@world2be.com Portable: +1 (201) 926-3092

Kean Wong (producteur exécutif / producteur): kean.wong@ntdtv.com Portable: +1 (347) 554-4940

Carole Collard (représentante de Free China pour la  France et la Suisse Romande) : aidezfreechina@gmail.com

Personnages interviewées dans le documentaire:

Jennifer Zeng, ancien membre du Parti communiste Chinois, auteure du best seller  “Witnessing History: One Woman’s Fight for Freedom”
Dr. Charles Lee, homme d’affaires sino-américain, rescapé des camps de travaux forcés 
Hon. David Kilgour, ancien secrétaire d’Etat canadien (Asie-Pacifique)

Rep. Chris Smith, membre du Congrès américain, président du Congressional-Executive Commission on China

Ethan Gutmann, auteur “Losing The New China” et chroniqueur au Asian Wall Street Journal

Principaux collaborateurs:

Directeur/Scénariste/Réalisateur: Michael Perlman (World2Be Productions)

Production/Directeur exécutif: Kean Wong (NTD Télévision)

Musique composition: Tony Chen

Vidéo Editeur(s): Jo Burgess & Tal Atzmon

Photographie/Cinématographie: Tal Atzmon & Rumi Geiger

Durée: 61 min.

Format original : HD 1920:1080 Format pour l’écran: HDCAM/.mov/Bluray/DCP

Réalisé aux Etats-Unis (New York)  Date d’achèvement: Février 2012

Son: Stéréo (LTRT)

Principales photos/images et légendes pour les médias:http://tinyurl.com/mdkqafm 

Photos/Images et légendes supplémentaires pour les médias: http://tinyurl.com/bspgdc6

Séquences/B-roll du film pour les médias: http://tinyurl.com/mhf7b7h

Prix/nominations

  • Meilleur long métrage au IX International Short Film Festival – FENACO (Pérou, 17 nov.)
  • Récompensé au Most Outstanding Film au Denver International Freethought Film Festival (Denver,3 aout)
  • Récompensé au Free Speech Award au American Insight’s inaugural Free Speech International Film Festival à Philadelphie le 16 mai 2012.
  • Récompensé au Top Award dans la catégorie des documentaires politiques et culturels internationaux au Los Angeles Awareness Film Festival (6 mai et 4 nov. à Venice, CA).
  • Récompensé au  Special Jury Award (docu. de moins de 60 min.)au 45 ièm World-Fest Houston International Film Festival (21 avril).
  • Nomination de  “Meilleur album de musique” 2012 Hollywood Music in Media Awards
  •  Sélection officielle au 15th East Lansing Film Festival in 2012
    Sélection officielle au17th Festival international du film  2012 de Palm Beach
  • Sélection officielle au Festival international du film  2012 à  Ottawa et Ottawa Free Thinking Film Festival
    Sélection officielle au 2012 LA Indie Film Festival
  • Sélection officielle au Festival du Film  2012 LA Indie

 

Ce que les gens pensent du film…


« …un documentaire émouvant [FREE CHINA] ou on s’attend à ce que les spectateurs soient touchés mais agissent aussi … »
David DeWITT, NY Times, 6 juin 2013

« FREE CHINA  met l’accent sur deux visages courageux et éloquents de la crise …. avec sa narration dynamique, sa musique envoûtante et des preuves photographiques inquiétantes sur des crimes contre l’humanité, « Free China » veut que vous soyez indignés de toute cette injustice, et vous le serez  probablement. »
Robin Migdol, Village Voice 7 juin 2013

« … Courageux, bouleversant … profondément inspirant … Ce film ne montre pas seulement les abus contre l’humanité mais il invite également l’Occident à faire pression pour la diffusion d’information non censurée dans un État communiste. »             

Jacob Combs, Thompson de Hollywood, indieWIRE le 7 juin 2013

« … Ce film ouvrira les yeux de certains spectateurs pour voir l’horrible réalité derrière les  étiquettes « Made in Chine ».            

Sheri Linden, Los Angeles Times, 29 mai 2013

« … Une alerte puissante, parfois lourde: La persécution systématique, et sanctionnée par l’État, de citoyens pacifiques se fait bel et bien en Chine».
LA Weekly, 29 mai 2013

 « J’espère que ce film changera notre monde».                                                           
Margaret Chew Barringer,  fondatrice duAmerican Insight & Free Speech Film Festival


« Une histoire incroyable…»
Scott Stanford,
NBC New York Emmy Award Winning Anchor


«  Intensément captivant….»
Karen Curry, ancienne chef du Bureau  CNN à New York



«  Ce film changera le jeu. »
Chris Smith
, membre du Congrès américain, président du Congressional-Executive Commission on China

« Free China montre une voie vers un régime plus démocratique et paisible …ou tout le monde est gagnant et pas seulement le Parti communiste »

Peter Navarro, Auteur et  directeur de “Death by China”

Articles dans les médias http://freechina.ntdtv.org/category/press/

NBC New York : Interview de Jennifer Zeng  avec Scott Stanford à la télévision (le 7 juin 2013) http://freechina.ntdtv.org/free-chinas-jennifer-zeng-on-nbc-new-york-june-7-2013/

Free China: New York Times review – A Repressed Sect’s Ordeal, via Two Victims (6 juin 2013)
http://movies.nytimes.com/2013/06/07/movies/free-china-directed-by-michael-perlman.html?_r=1&

IndieWire Review: “Free China”: A Struggle for the Future of China’s Soul ( 7 juin 2013)
http://blogs.indiewire.com/thompsononhollywood/free-china-a-struggle-for-the-future-of-chinas-soul

“Free China” recoit le prix du Free Speech Award à Philadelphie
http://www.youtube.com/watch?v=S2zU_TuZJEE

Big Hollywood: ‘Free China’ Producer on Why the Communist Country Fought to Stop this Film
http://www.breitbart.com/Big-Hollywood/2012/10/26/bh-interview-free-china

Ottawa sun: le film expose la vie et la mort en Chine

http://www.ottawasun.com/2012/11/01/films-expose-life-and-death-in-china
Saigon Broadcasting TV NetworkThe Victorian To Uyen’s Show (interview en anglais)

http://www.youtube.com/watch?v=oBdpf-1a9WE&feature=share

Living 100% (30 minutes d’interview avec le producteur et directeur en anglais avec sous-titres chinois)
http://www.ntdtv.com/xtr/b5/2013/02/02/a841552.html

Interviews BBC de David Kilgour (l’un des 3 principaux experts témoignant) sur les prélèvements forcés d’organes en Chine.

Michael Perlman: Auteur, Directeur, et Réalisateur de Free China

 

michael perlmanMichael Perlman est un cinéaste primé, acteur, avocat et fondateur de deux organismes sans but lucratif.

Il a voyagé dans plus de 60 pays et s’est adressé à des milliers de personnes à des concerts de charité, des projections de films, dans des écoles etc. sur des questions concernant  la politique, les  droits de l’homme, l’activisme, le droit, les médias, la résolution de conflits, la religion, la spiritualité et la pensée positive.

Michael Perlman travaille avec des organisations des droits de l’homme aux États-Unis, en Birmanie, en Chine et au Soudan. Il a joué un rôle important en offrant du matériel indispensable aux défenseurs de la démocratie en Birmanie, qui a contribué à encourager l’esprit de liberté. Il a été choisi par Amnesty International comme  artiste officiel d’Amnesty.

Michael Perlman a participé à la fondation du conseil d’administration de Cross-Cultural Solutions (CCS), où il a également siégé. CSS est l’une des plus grandes organisations de bénévoles aux Etats-Unis. Avec plus de 200 employés et un statut consultatif spécial auprès des Nations Unies, CCS place plus de 4 000 Américains dans 10 pays différents pour apporter du soutien dans les écoles, les hôpitaux, les orphelinats et les programmes agricoles qui aident chaque année plus de 100 000 personnes.

Il est également fondateur et directeur de Rock To Save Darfur, qui a présenté des concerts de charité qui ont aidé des milliers de personnes et libéré des centaines d’esclaves, en partenariat avec des organisations telles que Save the Children et Médecins sans Frontières.

Perlman a produit, écrit et mis en scène le New York Times Critics Choice  du film “Eyes of the World,” qui a été décrit comme « intense, passionnant et intelligent » par Variety. Ce regard sur le journalisme de guerre révèle les efforts physiques et émotionnels des photojournalistes lorsqu’ils documentent les atrocités sur les droits de l’homme et la capacité humaine à endurer. Des photos du film ont été utilisées pour poursuivre les criminels de guerre à La Haye.

Perlman a produit, écrit et mis en scène le documentaire primé de PBS International « Tibet : au-delà de la peur ». Ce film, traduit en 12 langues, a été diffusé à la télévision dans le monde entier. Le New York Times l’a mentionné comme étant « émotionnel …. captivant ….irrésistible».  Avec un commentaire de Richard Gere, le film inclue la participation du Dalaï-Lama et d’un directeur  d’Amnesty International. Ce documentaire met en vedettes Ngwang, une nonne bouddhiste et Bagdro, un moine bouddhiste, qui, à l’âge de 13 et 20 ans, ont mené des manifestations pacifiques pour la liberté au Tibet.

«Free China: Le courage de croire» est un documentaire plusieurs fois primé qui compte plus de 400 projections privées à son actif. Il a été présenté au Congrès américain, au Parlement européen, à Amnesty International et au siège de Google. Le film a été présenté commercialement dans 12 grandes villes aux Etats-Unis. Ce documentaire dénonce les violations massives  des droits de l’homme en Chine à travers les histoires remarquables et émouvantes  de Jennifer Zeng et Charles Lee. Elle est une mère et ancien membre du Parti communiste Chinois, et Lui un homme d’affaires sino-américain. De même que des centaines de milliers de citoyens non violents, Charles et Jennifer ont été emprisonnés, torturés et soumis aux travaux forcés en fabriquant des produits d’exportation destinés à être vendus dans les grands magasins aux Etats-Unis .

Ce film montre  aussi comment la technologie de  l’Internet réussit à surmonter la censure gouvernementale en permettant la diffusion d’informations non censurées dans des sociétés fermées.

Le New York Times a fait les éloges du film comme étant « bouleversant ». Karen Curry, l’ancienne chef du Bureau CNN à New York décrit le film comme «Intensément captivant » et indieWIRE  le décrit comme étant « profondément inspirant ».

«The 99%:. Occupy Everywhere» est le dernier film de Perlman sorti en aout 2013 raconté par Lou Reed, mettant en vedette Russell Simmons et Jeffrey Sachs. Le film explore les voix d’un groupe diversifié d’Américains qui partagent la conviction que l’argent dans la vie politique a corrompu la démocratie américaine, affectant la législation et transférant le revenu de 99% de la population aux entreprises-multinationales et aux Américains les plus riches. Des questions telles que la fiscalité équitable, un meilleur accès à la santé et à l’éducation, l’environnement, la dette, la création d’emplois et la sécurité des armes à feu y sont abordées et des solutions sont proposées pour un avenir plus juste et plus durable.

Perlman est également fondateur et chanteur du groupe Rejectionist Front. « Fifty Dollars », le premier morceau de l’album mixé par Andy Wallace, a reçu un Grammy (Nirvana, Linkin Park, A Perfect Circle) et a été diffusé à la radio nationale. Un prochain CD “Evolve” sortira bientôt. Le groupe a eu l’honneur de partager la scène avec de nombreux artistes inspirants, y compris, Talib Kweli, George Clinton & P-Funk, Joan Baez, Immortal Technique et les Nappy Roots. Rejectionnist Front est fier de jouer pour soutenir des causes justes, aux coté de Rock The Vote, Save Darfur, Wounded Warrior, l’USO, Rock Against Dystrophie et Occupy Wall Street. Leur solo « Reclaim » fait partie des morceaux de musique d’Occupy  avec de nombreux artistes engagés, tels que Crosby et Nash, Jackson Browne, Warren Haynes, Patti Smith, Third Eye Blind et Tom Morello. La vidéo « Flush » au sujet de la fraude bancaire responsable de la pire crise économique depuis la Grande Dépression, a été présentée sur MTV Iggy dans le cadre des Sons de la Révolution.

Filmographie:
Eyes of the World (2003)
Tibet: Beyond Fear  (Tibet au-delà de la peur) (2008)

Free China: The Courage to Believe –  (Free China: le courage de croire) mai 2013
The 99%: Occupy Everywhere – 2013 (aout 2013)
Contact: mperlman@world2be.com

www.world2be.com

Kean Wong: Producteur et producteur exécutif de Free China

 

kean

Kean est un réalisateur primé, producteur de télévision, hôte et fondateur de Partners Parigon, une compagnie de marketing et stratégie spécialisée dans les nouveaux médias et l’entrepreneuriat social. Avec un mélange de qualifications financières et la passion pour le développement personnel, Kean a travaillé en tant que conseiller en  gestion pour une grande variété de clients, y compris dans le domaine de l’industrie du reportage télévisé.

Kean a déménagé à New York où il travaille depuis 8 ans pour la télévision New Tang Dynasty (NTDTV). NTD est une chaîne de télévision à but non lucratif basée à New York, qui est pionnière dans la diffusion d’émissions non censurées à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine via satellite et internet.

Kean a présenté une variété de spectacles avec NTD, y compris « The New Millionaire ». Il a travaillé comme présentateur principal du programme  China News and Asia Brief de 2005 à 2011. Depuis 2010, il est le principal présentateur du Concours international de cuisine chinoise de NTD à Times Square. En 2006, Kean était également le présentateur d’une émission qui a remporté le prix New American Media (surnommé le prix  «Ethnic Pulitzer ») de la meilleure enquête  en profondeur dans la section de diffusion. Le sujet était « les compagnies de hautes technologies, le gouvernement chinois et l’Internet ».

En 2001, Kean a rencontré Jennifer Zeng, l’un des principaux personnages du documentaire et l’a aidé à obtenir son statut de réfugiée en Australie. Plusieurs années plus tard, il a rencontré Michael Perlman et a partagé l’histoire incroyable de Jennifer avec lui, ce fut le début marquant le périple du film « Free China » .

Avec plus de 400 projections privées à son actif, y compris au Congrès américain, au Parlement européen, à Amnesty International et au siège de Google, le film Free China a été présenté commercialement en mai et juin 2013 dans 12 grandes villes des Etats-Unis. Le New York Times a fait les éloges du film comme étant « bouleversant ». Karen Curry, l’ancienne chef du Bureau CNN à New York décrit le film comme «Intensément captivant » et indieWIRE  le décrit comme étant « profondément inspirant ».

Dans le cadre de la promotion, Kean a également orchestré la sortie récente de la vidéo de la chanson thème de Free China www.FreeChinaSong.com et de la lettre publique « Une année pour les droits de l’homme en Chine » co-écrit par le lauréat du prix Nobel, l’archevêque Desmond Tutu et le dissident aveugle, Chen Guangcheng. La déclaration a été publiée en première page du journal Huffington  le 4 juin 2013 et la pétition qui l’accompagne peut être consultée à www.TheCommunity.com ainsi que sur notre blog à la page « pétition ».

Contactkean.wong@ntdtv.com

Personnes interviewées

 

 

Jennifer Zeng

 

jennifer zengJennifer Zeng est une militante  des droits de l’homme, journaliste et écrivain née en Chine, connue pour sa pratique du Falun Gong, et pour la persécution qu’elle a subit par le PCC, du fait d’être adepte de ce mouvement spirituel. Par la suite, elle  raconta son vécu en prison dans le best-seller:  « Witnessing History: One Chinese Woman’s Fight for Freedom and Falun Gong. »

Mère et ancienne membre du Parti communiste Chinois (PCC), Jennifer a été emprisonnée pour ses croyances. Tandis qu’elle était soumise à la torture physique et mentale, elle a dû choisir entre résister et continuer à vivre dans l’enfer des geôles chinoises ou se rétracter de manière à rejoindre les siens, et raconter son histoire au monde entier. Son histoire personnelle fascinante et inspirante est le sujet du film primé « Free Chine: le courage de croire. »

Mme Zeng  est diplômée d’un master de science en géochimie de l’Université de Pékin. Elle habite maintenant à New York.

Dr. Charles Lee

 

charles leeMédecin de formation, Charles Lee est aujourd’hui porte-parole pour le Centre mondial de démission du Parti communiste chinois basé à New York. Né en Chine en 1965, il a été témoin de la Révolution culturelle, puis a commencé ses études de médecine à l’Université Sun Yat-sen. Déçus par le PCC après la répression du mouvement démocratique en 1989, il quitta la Chine et parti s’installer aux États-Unis.

La-bas, Charles a découvert la discipline spirituelle du Falun Gong et a commencé à pratiquer sans hésitation. En 1999, lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong, Charles a pris conscience des mensonges et des calomnies diffusés par l’appareil de propagande du Parti. Il s’est rendu compte que pour arrêter la persécution, il était essentiel d’aider les Chinois à comprendre la vérité à propos du Falun Gong.

En 2002, Charles a décidé de révéler la vérité à propos du Falun Gong en infiltrant par voie électronique, le système de câble de télévision contrôlé par le parti de manière à diffuser des programmes non censurés. Il a été arrêté en octobre 2002, mais a réussi à s’échapper et à retourner aux États-Unis. N’ayant pu accomplir ce qu’il comptait faire, il y est retourné en janvier 2003 et a de nouveau été capturé.

Malgré la pression intense qui le poussa à renoncer à ses croyances, Charles n’a pas cédé. Après sa libération en janvier 2006, il est retourné aux États-Unis. Depuis, il parcours le monde et travaille activement pour exposer les faits de la persécution et pour partager ce qu’il a personnellement vu et vécu, y compris les horribles tortures et les travaux forcés, tel que la fabrication de pantoufles Homer Simpson destinées à l’exportation en Occident. Il a témoigné dans les universités, a été interviewé à la télévision et a participé plus récemment au film primé «Free China ». Il vit actuellement au New Jersey avec sa femme et sa fille.

Congrètiste Chris Smith

 

Chris_smithÉlu en 1980, le républicain Chris Smith (R-Robbinsville, NJ) est actuellement dans son 17e mandat à la Chambre des représentants américaine, et dessert les résidents dans le quatrième district du Congrès du New Jersey. Smith, 59 ans, est un membre éminent de la commission des affaires étrangères, et est président de its Africa, Global Health, Global Human Rights et du Sous-comité de l’Organisation internationale.

En 2011-2012, il préside la Commission sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE), et de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine. Il est aussi le « représentant spécial » sur la traite des personnes à l’Assemblée parlementaire de l’OSCE, et en tant que membre du comité exécutif de la Commission des droits de l’homme Tom Lantos. Auparavant, il a servi comme président du Comité des anciens combattants (deux mandats), président de la sous-commission des Affaires étrangères sur les droits de l’homme et les Opérations Internationales et du Sous-comité sur l’Afrique.

NTD logo

 

        A PROPOS DE NTDTV

La chaine de télévision New Tang Dynasty (NTD) a été fondée en 2001 par un groupe de sino-américains. Reconnaissant une situation dangereuse pour la Chine et l’Occident à cause d’une stricte  censure des médias par Pékin, ces gens ont audacieusement rêvé de briser le contrôle de l’information par les médias étatiques en Chine et de transmettre des informations véridiques et non censurées aux Chinois.

En 2004, NTD a ouvert la première fenêtre satellite indépendante et non censurée en Chine . Actuellement, NTD diffuse 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des nouvelles et d’autres programmes en Chine continentale via Freedom satellite et des plates-formes anti -censure sur l’Internet, en offrant aux millions de Chinois une véritable alternative aux médias de l’État. Aussi, les productions de NTD, telles que Free China : le courage de croire, offrent des informations essentielles sur la Chine aux spectateurs dans le monde entier.

NTD était la première chaîne chinoise à couvrir l’épidémie de SRAS en 2003, rapportant l’histoire trois semaines avant que les autorités chinoises reconnaissent l’épidémie. Lorsque des milliers d’enfants sont tombés malades à cause de la mélamine dans le lait contaminé en 2008, NTD a sonné l’alarme auprès de la population chinoise tandis que les médias étatiques ont caché la nouvelle. De nombreuses émissions de NTD donnent la parole aux Chinois pour faire part de leurs revendications sur l’injustice sociale, les violations des droits de l’homme, la persécution des Chrétiens, des Tibétains, du Falun Gong et des activistes des droits de l’homme. Après que la lutte de pouvoir au sein du Parti communiste ait éclaté début 2012, le trafic quotidien de la Chine au site internet de NTD a grimpé de 500%.

NTD agit comme un surveillant du régime autoritaire, rapportant des histoires qu’aucune autre chaîne de télévision n’ose signaler.

www.NTDTV.org

SOUTIENS EXTRAORDINAIRES

« Les émissions [de NTD] sont très différentes du contenu des émissions des stations de télévision d’État en Chine. On y parle beaucoup des sujets relatifs aux droits de l’homme, y compris la répression au Tibet et des groupes religieux tels que le Falun Gong et les églises clandestines chrétiennes.»
-Reporters sans frontières

« Ce pays est devenu complètement corrompu. Il (le gouvernement) ment constamment pour dissimuler les crimes et nous n’avons nulle part pour raconter notre histoire, nous n’avons aucune protection de nos droits fondamentaux. Je remercie la télévision NTD pour votre travail acharné ; vous nous offrez une plate-forme où nous pouvons nous exprimer, un droit à notre voix, écoutez nos expériences et faites connaître notre situation au monde entier.»
Peng Zhonglin, une personne interrogée pour le Forum populaire

« Je tiens à remercier NTD pour avoir rapporté mon histoire. Ceci a contribué à accélérer ma libération lorsque j’ai été injustement détenu par la police. »
-Sun Yukun, militante des droits de l’homme à Shanghai

« New Tang Dynasty TV a été fondée en 2001 et a acquis une réputation internationale pour ses reportages objectifs et rapides des histoires politiques, économiques et culturelles chinoises.»
-Fédération Internationale des journalistes

« Le pionnier américain, New Tang Dynasty TV est la seule chaîne de télévision en langue chinoise véritablement indépendante. NTD diffuse à des dizaines de millions d’antennes paraboliques privées à travers la Chine. »
– 93 Membres du Congrès américain, Lettre au Président, le 12 avril 2005

WORLD 2 BE

World2Be est une société cinématographique  primée, crée dans l’idée de contribuer par ses films à la création d’un monde plus juste et harmonieux.

Car c’est nos choix, individuels et collectifs, qui forment  notre destin commun.

A travers nos films et notre musique, nous essayons de parler des sujets socialement sensibles, qui en même temps divertissent et orientent les spectateurs vers un changement positif.

Les films de World2Be ont été diffusés par les chaines de  télévision dans le monde entier et ont été intégrés dans des programmes universitaires partout aux États-Unis. Des séances spéciales de Free China : the courage to believe ont été organisées  au Congrès américain, au Parlement européen, ainsi qu’aux parlements de plusieurs pays.

World2Be Productions est reconnaissant pour le soutien de nombreuses organisations, y compris  Amnesty International, NTD Télévision, la Campagne internationale pour le Tibet, PBS International et le Mouvement Resource Group.

Nous avons eu l’honneur d’être reconnu comme « Artiste d’Amnesty ».

World2Be est fier d’être le sponsor  principal du programme de Rock To Save Darfur. Les fonds recueillis ont permis de sauver des milliers de vies  et de libérer des centaines d’esclaves en partageant nos efforts avec  nos  partenaires tels que Save the Children, Médecins sans frontières, United to end genocide, CSI et d’autres organisations.

Pour plus d’information, veuillez visiter  www.World2Be.com

Laisser un commentaire