Pétitions

DAFOH-logoPétition au Président de la République française pour demander au Président chinois de faire arrêter immédiatement les prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine

 

Pétition: Pétition DAFOH Président République Française 

 

Nous, signataires, qui nous opposons aux prélèvements forcés et non-éthiques d’organes des prisonniers exécutés et des prisonniers de conscience en Chine, sommes très inquiets par l’annonce faite par un responsable chinois le 7 mars 2014 de continuer à prélever les organes sur les prisonniers condamnés à mort en Chine.

Malgré la pression internationale exercée sur la Chine depuis plusieurs années et en dépit du discours d’octobre 2013 annonçant l’arrêt de sa dépendance à cette pratique non-éthique, le gouvernement chinois va ainsi pouvoir continuer à blanchir les organes prélevés sur les prisonniers condamnés à mort et les prisonniers de conscience – principalement les pratiquants de Falun Gong emprisonnés – en les intégrant au nouveau système national de dons d’organes. Cela signifie que le gouvernement chinois continuera à enfreindre les lois internationales et les principes éthiques directeurs de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’Association Médicale Mondiale sur la transplantation éthique.

Nous comprenons que les prélèvements d’organes sur les prisonniers exécutés, sur les pratiquants de Falun Gong, les Tibétains et les Ouighours sont inacceptables au XXIème siècle. Nous comprenons aussi que les prélèvements forcés d’organes pratiqués sur les pratiquants de Falun Gong, qui sont assujettis à des examens physiques et des bilans sanguins systématiques dans les camps de rééducation par le travail, sont une forme odieuse de persécution contre cette paisible pratique spirituelle et, à la lumière de la Résolution européenne sur le prélèvement d’organes en Chine votée le 12 décembre 2013, nous demandons par la présente pétition à Monsieur le Président de la République française de bien vouloir :

1) Dénoncer la décision du gouvernement Chinois comme étant inacceptable au XXIème siècle pour un pays membre des Nations Unies et de demander au Président chinois de faire arrêter immédiatement les prélèvements sur les prisonniers condamnés à mort, sur les pratiquants de Falun Gong et sur les autres minorités ethniques et religieuses persécutées en Chine.

2) Adopter toutes les clauses de la Résolution européenne sur les prélèvements d’organes en Chine et inciter les autres États membres de l’Europe à faire de même en dénonçant la décision du gouvernement chinois.

3) Légiférer contre le tourisme de transplantation non-éthique en coopérant avec les grandes institutions biomédicales et éthiques pour sensibiliser les citoyens français au danger du tourisme de transplantation et initier la création d’un registre de patients partant à l’étranger se faire greffer.

SIGNER LA PETITION:    Pétition DAFOH Président République Française

————————————————————

Archevêque Desmond Tutu et Chen Guangcheng

13061314091610-ss1

Déclaration de l’Archevêque Desmond Tutu et Chen Guangcheng

dans le système oppressif des camps de travaux forcés, les laogaïs.

Depuis la Révolution culturelle, des millions de citoyens chinois au sens propre du mot, ont été emprisonnés dans des camps de rééducation par le travail pour des infractions en relation avec la pensée et l’expression.

Ces derniers temps, ces citoyens comprennent un nombre croissant d’innocents, y compris des avocats, qui ont essayé de défendre leurs propres droits et les droits d’autrui; des gens ordinaires qui ont essayé de faire valoir leurs droits et se sont vus kidnappés et envoyés en prison pour y être persécutés ; et ceux qui n’ont rien fait d’autre que de déclarer leur loyauté en leur chef religieux, sa sainteté le Dalaï Lama, ceux qui participent à la foi chrétienne qui n’est pas « autorisée » par le parti communiste, ou ceux qui pratiquent le Falun Gong, une méditation spirituelle basée sur les anciennes traditions de la Chine.

Les témoignages d’anciens détenus des laogaïs révèlent des prisonniers au seuil de l’épuisement et de la famine, vivant dans un environnement épouvantable et infesté, et que l’on force à fabriquer des produits pour le commerce – des produits que nous achetons à notre insu dans les magasins en Occident. Un nombre incalculable de prisonniers, vraisemblablement des dizaines de milliers, ont été exécutés et leurs organes prélevés pour la vente – une pratique tellement ignoble qu’elle est au-delà de notre compréhension.

Comme nous approchons de cet anniversaire historique, les dirigeants actuels à travers le monde ont l’opportunité de se distinguer des dirigeants du passé qui, dans l’intérêt du progrès économique ou au nom de la sécurité nationale, ont fermé les yeux devant les atrocités commises par les dirigeants chinois contre leurs propres citoyens.

Nous demandons à nos dirigeants de parler en notre nom au président Xi Jinping et au Parti communiste chinois. De leur dire ce qu’ils savent déjà – c’est-à-dire, que le rêve chinois ne pourra être réalisé que lorsque la dignité et les droits humains universels de leurs propres citoyens seront soutenus et respectés. Et que le système des laogaïs, tout comme la répression brutale contre la liberté de pensée, de conscience et d’expression, les droits de l’homme les plus essentiels, resteront une blessure purulente pour le rêve chinois, jusqu’au moment où ils seront abordés et éliminés.   Que Dieu vous bénisse.

Vous pouvez trouver cette pétition sur: http://thecommunity.com/  et www.FreeChinaMovie.com  

Le 4 juin 2014 marquera le 25ème anniversaire du massacre de la Place Tiananmen en 1989, quand les soldats chinois ont tiré sur leurs propres compatriotes, tuant des milliers d’étudiants et d’autres citoyens.  

Alors que nous nous approchons de cet anniversaire historique, nous demandons à nos dirigeants et aux dirigeants du Parti communiste chinois de prêter attention aux demandes des citoyens ordinaires à travers le monde, à l’intérieur comme à l’extérieur de la Chine, qui vous disent que le Rêve chinois ne peut pas et ne sera pas réalisé tant que les droits de l’homme les plus fondamentaux  – la liberté de pensée, la liberté de conscience et la liberté de religion – sont refusés à ses citoyens.  

La Chine ne peut pas et ne pourra pas voir la « renaissance » annoncée par ses dirigeants alors que ses citoyens sont soumis à la « transformation de la pensée » dans le système oppressif des Laogais, au travail d’esclaves dans ces camps, ou même, lorsqu’ils sont exécutés pour des infractions liées à leurs pensées, à leurs paroles et à leur croyance religieuse.  

Nous demandons de mettre fin à l’utilisation du travail d’esclave pour la production commerciale de marchandises et à la pratique incompréhensible des prélèvements d’organes sur les prisonniers exécutés.  

Du 4 juin 2013 au 4 juin 2014, nous vous demandons de surpasser les dirigeants du passé et de reconnaître que les droits universels de l’homme et la dignité humaine doivent être la base de tout pays du XXIe siècle, et que la croissance économique sans la liberté individuelle mène à la répression pour le gain financier.

Veuillez transmettre nos inquiétudes aux dirigeants chinois et demander l’arrêt de la répression brutale de la liberté intellectuelle et religieuse en Chine.   Sur le site ci-dessous, vous pouvez ajouter votre voix à cet appel. Faites circuler ces paroles : « Free China ! »

www.FreeChinaMovie.com

Laisser un commentaire